Web Trains
Espace membre - Devenir membre - Rédaction - Ecrire un article
Actualités
LocoTrain

Actualité

Améliorer la régularité du RER D

WEBTRAINS.NET - REDACTION FRANCOPHONE
21/10/2008 à 12 HEURES 53

Le programme d'actions « D Maintenant ! » s'insère dans une politique de modernisation du réseau Transilien, la ligne D du RER étant la plus complexe à exploiter de tout le réseau. Et au 14 octobre 2008, pratiquement la moitié du budget prévu a déjà été engagée, soit 46,7 millions d'euros.

Articles liés RATP

Transilien SNCF en pleine forme

Ecrire un article

La ligne D est la ligne la plus fréquentée de toutes les lignes de la SNCF, y compris nationales. Avec 550 000 voyageurs chaque jour, elle transporte quotidiennement deux fois et demie plus de voyageurs que tous les TGV réunis. En outre, elle a connu une explosion de sa fréquentation de près de 40% depuis 8 ans (+39,5% de 1999 à fin 2007), soit le plus fort accroissement de trafic de tout le réseau Transilien sur la même période (+ 23 ,3% en moyenne). Cet accroissement de trafic sans remise à niveau du réseau suffisante ni livraison significative de trains neufs est un élément d'explication majeur des difficultés actuelles de la ligne.

Ouvert en 1981, le tunnel Châtelet-Les Halles – Gare du Nord est emprunté depuis 1995 par l'ensemble des trains de la ligne D. Le nombre de trains qui l'empruntent aux heures de pointe n'a cessé d'augmenter. Il voit aujourd'hui passer près de mille trains par jour (RER D et B) et 32 trains aux heures de pointe dans chaque sens, soit un train toutes les 112 secondes sur chaque voie. Emprunté conjointement par deux lignes de RER, il provoque des « effets boule de neige », en répercutant les retards d'une ligne sur l'autre.

Parce que les voyageurs n'acceptent plus d'être obligés de se justifier auprès de leur employeur pour une arrivée tardive au travail, de devoir téléphoner le soir à sa nourrice pour la prévenir qu'on sera en retard, ne jamais être sûr du temps que l'on mettra pour arriver à destination, se voir refuser un emploi parce que l'on explique que l'on prendra la ligne D pour se rendre au travail, la SNCF s'est engagée à investir 50 ME d'ici fin 2009 pour améliorer les infrastructures et fiabiliser les trains. L'objectif est de diminuer d'1/3 et si possible de moitié le nombre des trains en retard sur la ligne D d'ici fin 2009. Pour gagner 5 points de régularité, des actions ont d'ores et déjà été décidées et lancées avec le STIF.

La mise en place de l'opération « D8 », décidée par le STIF sera effective à partir de la mi-décembre 2008, avec le « service d'hiver ». Elle vise à refondre les dessertes de la ligne D pour réduire l'irrégularité due au tunnel Châtelet-les-Halles - Gare du Nord, l'un des plus chargés du monde.

Des travaux d'infrastructure ont été réalisés aux « points noirs » de la ligne (noeuds ferroviaires de Villeneuve Saint-Georges et de Corbeil-Essonnes notamment). Une voie de retournement supplémentaire a été achevée en avril 2008 et un nouvel aiguillage a été mis en service en juin 2008 pour la zone de Villeneuve Saint Georges (maîtrise d'ouvrage RFF et financement STIF). Des modifications d'installations (renouvellement et pose d'un nouvel aiguillage) ont été mises en service en juillet 2008 à Corbeil (financement RFF et conseil général de l'Essonne).

Le clôturage de la ligne se poursuit, en priorité entre Corbeil et Malesherbes (mis en oeuvre avec RFF). Sont prévus au total 23 kilomètres de clôtures, 7 portails, 17 portillons et 11 escaliers.

Le processus de suppression de la relève des conducteurs de la ligne B du RER à la Gare du Nord a commencé le 7 juillet dernier. Depuis cette date, quatre trains par jour sont conduits de bout en bout par un seul agent. Auparavant, tous les trains étaient conduits par deux conducteurs, SNCF au nord, RATP au sud, les deux se remplaçant à mi-parcours. Génératrice de perturbations de trafic, en raison de l'interdépendance des lignes B et D dans le tunnel Châtelet-les-Halles - Gare du Nord, la relève sera supprimée courant 2009 sous la coordination du STIF. Cette modification aura un impact positif sur la régularité de la ligne D.

Le processus de suppression de la relève des conducteurs de la ligne B du RER à la Gare du Nord a commencé le 7 juillet dernier. Depuis cette date, quatre trains par jour sont conduits de bout en bout par un seul agent. Auparavant, tous les trains étaient conduits par deux conducteurs, SNCF au nord, RATP au sud, les deux se remplaçant à mi-parcours. Génératrice de perturbations de trafic, en raison de l'interdépendance des lignes B et D dans le tunnel Châtelet-les-Halles - Gare du Nord, la relève sera supprimée courant 2009 sous la coordination du STIF. Cette modification aura un impact positif sur la régularité de la ligne D. Les tournées d'inspection « paillettes » (particules métalliques dues à l'usure du rail qui perturbent la signalisation) ont été renforcées. Une campagne de nettoyage et peinture des joints isolants a déjà eu lieu en gare de Saint Denis.

David Herrgott

Partager cet article avec mes amis sur Facebook

Donnez votre avis sur le forum cheminots.netDonnez votre avis sur le forum cheminots.net

Popularité de l'article : 100%, commentez-le sur Web Trains

Réservez un billet de train sur Via Train

Consulter les flux RSS de Web Trains


Fatal error: Uncaught TypeError: implode(): Argument #2 ($array) must be of type ?array, bool given in /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php:122 Stack trace: #0 /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php(122): implode('', false) #1 {main} thrown in /homepages/3/d203503517/htdocs/webtrains.net/actualites.php on line 122